Calculer le retour sur investissement de votre marketing digital

Que vous rapporte exactement cette fameuse présence sur le web ? Que vous ramènent vos actions sur les réseaux sociaux ? Combien vous rapporte le travail pour la notoriété de votre marque ?

Voici des éléments pour calculer votre ROI ou Retour Sur (On, en anglais) Investissement. Vous n’aurez pas un chiffre exact, vous ne pourrez pas mesurer la totalité des retombées à long terme, mais cela peut vous en donner une vague idée.

Pour commencer, définissez une période, par exemple une année.
Voici donc la formule de calcul de votre ROI :

1. Commencez par calculer votre gain net (ou perte) sur ladite période, avec cette formule : gain net = augmentation des ventes + économies effectuées – coût des investissements
2. Calculez ensuite le retour sur investissement, ROI = gain net / coût des investissements

Attention : l’essentiel ici est de bien définir chacun des éléments de ce calcul et ne rien oublier, notamment sur les économies réalisées à la suite d’investissements. Voici des questions pour vous aider à bien cerner chaque notion.

Calculer l’augmentation de ses ventes

La volatilité des réseaux sociaux et le manque de données rendent difficiles toutes prédictions lorsqu’il s’agit d’évaluer combien de fois un post sera vu ou combien rapportera une vidéo postée. Certaines publications deviennent virales, d’autres font des flops.
Certains gains d’une présence digitale de qualité restent également intangibles. Difficile de mettre une valeur monétaire précise sur une bonne réputation ou un nombre de followers. Cependant, la notoriété de la marque devrait en toute logique vous amener à réaliser plus de ventes à moyen ou long terme.

Contentons-nous donc dans cet exercice de considérer ce qui peut être chiffré sur la période définie.

• Est-ce que vos ventes ont augmentées après votre investissement, en comparaison avec les prévisions de ventes sans cet investissement ?
• Quelle a été la marge supplémentaire dégagée ?
• Cette marge supplémentaire est-elle due à plus de vente ou à une meilleure plus-value sur chaque vente ?
• Y a-t-il d’autres paramètres ayant pu influencer positivement ou négativement vos ventes sur cette période ? (saisonnalité, autre contexte…)
• Est-ce que la part de vos ventes en ligne a augmenté ? En nombre de clients ? En montant par panier ?
• Votre taux de conversion a-t-il augmenté ? (contacts via la site ou les réseaux sociaux transformés en ventes)

Calculer les économies effectuées

Une présence en ligne peut permettre des économies sur ces différents postes de dépenses, en informant les prospects.
• Impression et envoi de catalogues, brochures, programmes, notices, billets…
• Impression de documentations internes disponibles sur l’intranet
• Temps homme économisé à envoyer lesdits documents ou à répondre au téléphone, grâce à la page FAQ, aux e-mails et aux communications sur les réseaux sociaux.
• Distribution de newsletters, si des courriers ou offres promotionnelles étaient diffusés par d’autres biais auparavant.

Calculer le coût des investissements

Considérez les éléments suivants, qu’il s’agisse de factures de prestataires ou de temps homme en interne :

• Coût de création du site web
• Coût annuel du nom de domaine et de l’hébergement
• Coût de maintenance et de mises à jour
• Coût de mises en place des comptes sociaux
• Coût d’organisation des campagnes sur les réseaux sociaux
• Coût des mises en avant sur les réseaux sociaux (campagnes payantes, telles que les posts sponsorisés)
• Temps passé à répondre aux demandes sur le site web et aux commentaires sur les réseaux sociaux

Beaucoup de ces postes correspondent à du temps humain, particulièrement pour les réseaux sociaux qui demandent une attention quotidienne.

Et voilà, maintenant que vous avez mis une valeur derrière chaque variable, il ne vous reste plus qu’à suivre la formule de calcul initiale !

Le résultat de votre retour sur investissement vous déçoit ? Considérez comment faire évoluer chaque variable.

Vous pouvez par exemple libérer du temps à vos propres ressources pour produire plus, tandis que vous externalisez certaines des tâches chronophages. Ou demandez conseil pour faire des investissements plus efficients et analyser plus finement les retombées de vos actions commerciales sur le web.

N’hésitez pas à partager vos idées pour faire bouger votre résultat.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *