Comment optimiser son contenu web ?

Fini l’accès gratuit à Google Adwords. C’était la nouvelle donnée par Google pour mi-mai 2018. D’un côté, est-ce que ses longs tableurs ennuyeux, qui ne donnaient aucun résultat pour les meilleurs mots-clés long-tail, vont vraiment nous manquer ? Ou aimait-on vraiment le côté rassurant de la confirmation chiffrée d’une intime conviction par l’outil du moteur de recherche suprême ?

Dans tous les cas, c’est un signal de plus confirmant que l’approche SEO centrée uniquement sur les mots-clés est bel et bien dépassée. Rien ne vaut une bonne dose de recherche et un brin de bon sens.

Qu’est-ce que l’optimisation ?

L’optimisation éditoriale est la création d’un contenu intéressant, informatif, attractif et facile à utiliser qui permettra à votre audience-cible de trouver réponse à sa recherche.

De nos jours, les moteurs de recherche sont extrêmement intelligents, vous pouvez donc oublier une approche centrée sur la performance de mots-clés et toute pratique trompeuse.

Aujourd’hui, les moteurs de recherche considèrent :

  • Le focus par page : chaque page « ranke » individuellement (et non le site web lui-même), donc chaque page doit être focalisée sur un service, un produit ou une idée pour pouvoir percer sur ledit sujet. Ne vous dispersez pas sur une même page et organisez votre contenu.
  • Le « message » du site web : si vous avez une page sur les boucles d’oreilles, une page sur les bracelets, une page sur les colliers, une page sur comment choisir entre l’or et l’argent et une page d’accueil sur les bijoux artisanaux, les moteurs de recherche comprennent de quoi parle votre site. Pas besoin d’intégrer un mot-clé magique dans chaque paragraphe ou sur chaque page.
  • La recherche vocale : gardez un ton conversationnel, fournissez les réponses aux recherches de votre audience-cible. Votre contenu est attractif s’il répond à leurs questions.
  • Le mobile avant tout : il s’agit de LA considération première en matière de SEO, en particulier pour les web designers et autres techniciens. Mais les rédacteurs aussi ont leur rôle à jouer en créant un contenu facile à lire.

Pour résumer, voici comment optimiser votre contenu :

  1. Maîtrisez votre sujet : faites des recherches pour lister vos points forts et comparez-vous à la concurrence.
  2. Regardez quelles sont les recherches sur votre sujet sur les outils en ligne.
  3. Gardez les meilleurs sujets ou idées-clé, organisez-les par page et écrivez sur les points forts qui vous différencient des autres.

Prêts ? Écrivez !

Disruptif et compagnie

Difficile d’échapper aux anglicismes dans le monde du travail. J’ai beau avoir suivi la même filière de traduction à l’université que mes petits collègues, je ne suis pas sûre d’être habitée par la même fougue qu’eux pour défendre toute intrusion dans la langue de Molière. Mais quelques limites s’imposent tout de même.
Conf call, asap, FYI, brainstorming, open space, deadline, kick off, meet up… Même dans les bureaux où l’activité est franco-française, pas moyen d’y échapper. Et plus on approche les milieux peuplés d’informaticiens ou de marketeux, pire c’est.
Il y a quelques temps, j’assistais au MIPE Grand Ouest, une conférence locale sur le e-marketing. Inutile de vous préciser que la traductrice française qui m’accompagnait se tordait de douleur sur sa chaise. La photo ci-jointe est un extrait du programme, alors sachant qu’à l’oral, la liberté n’en est que plus grande… Je vous laisse juger.


Alors oui, je concède, peut-être que trop, c’est trop. Oui, on peut trouver mieux que « déliverabilité » et « digitalisation » (cependant, ce dernier est présent au Larousse en tant que synonyme de numérisation).
Mais, en termes de SEO, l’important n’est-il pas d’être compris par votre audience ? Si les mots tapés sur Google pour vous trouver sont à mille lieux de ceux que vous employez, remonterez-vous de façon aussi évidente dans les résultats ? Si vous ne parlez pas la même langue que vos clients, quel que soit votre jugement sur les mots employés, la rencontre risque d’être manquée.
Tenir ses positions ou suivre le courant ? Chacun son choix. Ma position se trouve entre les deux. Cela fait bien longtemps que la récurrence de mots-clés n’est plus de mise et que la compréhension des moteurs de recherche dépasse les espérances. Alors, utilisez les mots que vous trouvez justes et ceux qu’utilisent votre audience. Trouvez votre positionnement bien à vous et vous rencontrerez l’audience qui vous correspond.

Qu’est-ce que l’inbound marketing ?

Définir en une phrase? Pas facile, mais je me lance :

L’inbound marketing, c’est la création d’un lien profond entre la marque et une audience, pour convertir des utilisateur en clients, fidéliser et construire une confiance sur le long terme.

Mais c’est tout de même plus simple de l’expliquer en vidéo :